Yoga Nidra, sommeil lucide et les 5 koshas

Une traduction littérale des mots Yoga Nidra pourrait être  »le sommeil qui est du yoga ».

Il s’agit donc d’une pratique au cours de laquelle on cherche à éveiller sa conscience en se rapprochant de l’état de sommeil, mais en demeurant toutefois bel et bien lucide.

On vous en parle tout de suite pour lever le mystère sur ce yoga pas tout à fait comme les autres.

Yoga Nidra : atteindre un état de relaxation profonde

La relaxation commence toujours par une étape de sortie des états de stress, de dialogue interne et de distanciation d’avec l’avenir, le passé ou toute autre chose qui tente de nous éloigner du moment présent.

En se concentrant sur le corps plutôt que l’esprit et en devant attentif(ve) à notre respiration, on parvient progressivement à se relaxer.

Ce concept est pleinement expliqué par notre ami Stéphane Ayrault lors de ses webinaires et formations qui sont un excellent préambule au Yoga Nidra.

En préambule au Yoga Nidra, nous vous invitons à suivre les formations de Stéphane Ayrault : Les 5 souffles vitaux.
En préambule au Yoga Nidra, nous vous invitons à suivre les formations de Stéphane Ayrault : Les 5 souffles vitaux.

On commence donc une séance de Yoga Nidra tout simplement en respirant comme on le fait pour toute session de yoga d’ailleurs.

Ensuite, la différence avec le yoga disons  »régulier » est que l’on va chercher à aller encore plus loin et à se trouver en état de relaxation profonde.

Comment cela se passe-t-il ? On vous l’explique dans le paragraphe suivant.

De la simple relaxation à la relaxation profonde

L’esprit possède plusieurs aspects que l’on peut se représenter par des couches. L’objet du Yoga Nidra est d’explorer les couches plus profondes de notre esprit.

Pour ce faire, le(la) pratiquant(e) va chercher à entrer dans une relaxation profonde, proche du sommeil et parfois même appelée demi sommeil.

On parvient à cet état en étant guidé(e) par la voix d’un professeur.

Ici, Philippe Beer Gabel.

 

Le déroulement d’une séance de Yoga Nidra

Le professeur de Yoga Nidra suit un script prédéfini qu’il adapte à chaque nouvelle séance en fonction des personnes présentes.

Il fait appel à des exercices de visualisation, et les pratiquant(e)s se dirigent doucement vers cet état de relaxation profonde dont nous venons de parler.

Une séance de yoga Nidra dure généralement trente minutes et se déroule en étant allongé(e) sur le sol.

L’évocation de la position allongée nous amène à effectuer ici quelques comparaisons entre le Yoga Nidra et les autres formes de méditation et de yoga, à savoir la méditation assise et la méditation debout.

Il est important tout d’abord de préciser que le Yoga Nidra est une pratique passive, alors que les autres types de méditation sont plus actifs puisque l’on marche ou que l’on est assis sur un coussin, une chaise ou un tabouret.

Le Yoga Nidra va plus loin que la plupart des pratiques yogiques puisqu’il emmène le pratiquant à la limite du sommeil, faisant prendre conscience à celui-ci de la continuité de l’esprit entre les états éveillés et de sommeil.

À partir de là, il devient alors même possible d’intervenir sur les rêves eux-mêmes.

Le vocabulaire du yoga Nidra

Il nous semble important d’apporter un complément d’information sur ce voyage que l’on effectue lors d’une séance de Yoga Nidra.

Nous avons parlé plus haut des différentes couches de l’esprit et nous souhaitons maintenant vous en dire un peu plus sur celles-ci.

On les appelle les koshas, car en sanskrit, ce terme signifie  »gaine’. Les koshas sont au nombre de cinq.

Annamaya Kosha

Cette première kosha représente le corps physique. On traverse cette étape en prenant conscience de chaque partie de notre corps. C’est le tout début du processus.

Pranayamaya Kosha

Après le corps, c’est vers l’énergie vitale que l’on dirige notre concentration en prenant conscience de notre respiration.

Manomaya Kosha

Avec cette nouvelle kosha, on se préoccupe désormais de nos pensées et émotions.

La pratique régulière du Yoga Nidra permet de voir une amélioration dans le sentiment de paix ressenti que l’on parvient à éprouver après ces trois étapes.

Vijnanamaya Kosha

Les deux dernières étapes sont plus délicates à atteindre et requièrent énormément de visualisation.

La présente kosha a pour but d’amener les élèves yogis dans le domaine de leur intuition. On parle aussi de sagesse intérieure.

Anandamaya Kosha

La dernière kosha est celle qui permet d’atteindre le fameux état de grâce recherché par tout élève lors d’une séance de méditation.

Écoles, professeurs et studios

Notre article ne fait qu’effleurer la pratique du Yoga Nidra et nous sommes conscients qu’à ce stade vous devez avoir de nombreuses questions sur ce sujet.

Nous vous invitons donc à vous informer auprès des experts en la matière que sont les personnes suivantes :

En France, le grande représentant du Yoga Nidra s’appelle Philippe Beer Gabel. Nous avons écouté sa voix un peu plus haut.

La Bihar School of Yoga, qui a été fondée par Swami Satyananda Saraswati est également un incontournable dans l’univers du Yoga Nidra.

Et pour la pratique du Yoga Nidra en tant que thérapie pour aborder certains traumatismes, c’est vers le psychologue et professeur de yoga Richard Miller qu’il faut vous orienter et la méthode appelée iRest.

Le Yoga Nidra se répand de plus en plus partout dans le monde, car on en connait désormais mieux les bienfaits :

  • Réduction du stress.
  • Amélioration de la qualité du sommeil.
  • Équilibre du système nerveux.
  • Renforcement de l’estime de soi.

Il y a donc de fortes chances pour qu’un studio près de chez vous propose des séances de ce yoga bien particulier. Faites-vous du bien! 💗

A lire également